Programme des Rencontres

11es Rencontres de l'Officine sont terminées !
Pour tout connaître du programme des prochaines Rencontres, rendez-vous sur la page d'accueil des Rencontres.

Samedi 10 Février 2018

COLLOQUE D’OUVERTURE : BIG DATA OU MYDATA

Les données seront-elles le pétrole du 21e siècle ?

Le décret n° 2016-1871 du 26 décembre 2016 relatif au traitement de données à caractère personnel, dénommé « Système National des Données de Santé » (SNDS), est entré en vigueur le 1er avril 2017.

Ce système, qui agrège non seulement les données du SNIIRAM mais aussi celles des établissements et praticiens de santé (publics ou privés), les informations recueillies par les collectivités territoriales, les données médicosociales, ainsi qu’un échantillon représentatif des données de remboursements des complémentaires santé, est ouvert à certains organismes dans un cadre bien précis.

Nos données personnelles vont-elles devenir le nouveau carburant de notre société ? Comment réagir face à cette évolution majeure ? À qui ces données profitent-elles ? regards et réactions croisés.

Pascal Picq
Gilles Bonnefond
Denis Supplisson
Pascal Perri

DÉBAT D’ACTUALITÉ : NOUVELLE CONVENTION PLFSS 2018, LOI DE FINANCES

Entre perspectives encourageantes et manque de souffle, les pharmaciens ont‑ils tiré leur épingle du jeu ?

Au terme de plusieurs mois de négociations entre les syndicats et l’Assurance maladie, seule l’USPO a signé l’avenant proposé par la CNAM. Déçu par la décision prise par son confrère, Philippe Gaertner, président de la FSPF, affirme que « l’Assurance maladie propose aujourd’hui une diminution des ressources de l’officine pour les 5 années à venir. L’enjeu n’est pas simplement la rémunération du pharmacien, mais aussi le maintien de la pharmacie de proximité ». Selon Giles Bonnefond en revanche, les engagements sont là et les clauses préserveront les pharmaciens.

« L’honoraire va évoluer dans le bon sens, les entretiens pharmaceutiques seront simplifiés, le suivi des traitements et de l’observance, la lutte contre le risque iatrogène, valorisés. Nous sommes dans une vraie évolution de notre métier : le bilan est bon. »

Perspectives encourageantes ? Manque de souffle ? Quelles conséquences en pratique pour les pharmaciens, les groupements, les enseignes ?

Venez en débattre avec les politiques et représentants de la profession !

Pascal Perri
Olivier Babeau
Gilles Bonnefond
Philippe Gaertner
Lucien Bennatan