ACTUALITÉS

This is a single blog caption
4
Oct

Louer des objets connectés : le pari d’un pharmacien lillois

Et si vous louiez vos objets connectés ? C’est l’idée qu’ont eue Jean Latière (CEO de Caracal, société spécialisée dans les outils de santé connectés) et Julien Hautin (pharmacien, Grande pharmacie des Halles à Lille). « Nous avons souhaité créer une valeur ajoutée à la vente de nos outils de santé connectés, explique Julien Hautin.  Proposer un service payant adosse notre rémunération à un modèle économique pérenne et novateur. » Selon lui, « le patient désirant surveiller sa tension artérielle, son poids ou son activité quotidienne se trouve confronté à plusieurs problèmes, notamment la transmission des mesures à son médecin traitant ou à l’absence de suivi après l’achat. » En proposant un abonnement tout compris (matériel + entretien), ce pharmacien espère apporter une solution : absorber le coût du matériel et offrir un suivi avec un professionnel formé et qualifié. « À l’issue de l’abonnement, le patient a le choix entre restituer les objets connectés (qui seront désinfectés et reloués) ou les acheter avec une remise correspondant aux sommes déjà versées », précise Julien Hautin. Selon la formule choisie, le patient bénéficiera donc d’un ou de deux entretiens de 15 minutes avec son pharmacien pour faire le point sur ses paramètres mesurés. Les données sont sécurisées et stockées en respectant la législation sur les données de santé. Julien Hautin l’affirme : « Ce type d’offre peut intéresser toutes les pharmacies, petites ou grandes, et permet de repenser notre modèle économique de plus en plus incertain ».

Les pharmaciens doivent-ils se tourner vers les services non conventionnés ? Quels sont vos droits ? Comment se lancer ?

Venez en débattre aux 11es Rencontres de l’officine
Dimanche 11 février 2018