Soins de support : les douleurs en cancérologie

La proportion de traitements anticancéreux per os devrait passer de 25% à 50% en 2025 et faire ainsi une grande place à ces patients à l’officine. Des patients qui nécessitent des soins de support, notamment pour soulager les douleurs liées au cancer. Opiacés, antalgiques, hypnose, automédication… Quelles sont les recommandations ? Quels critères de choix face à ces ordonnances parfois complexes ? Comment bien collaborer avec l’oncologue ? Toutes les réponses du Dr Laurent Labrèze, médecin généraliste et algologue à l’institut Bergonié.

Lundi 2 mars, 10h15 – 11h00

Inscription gratuite par ici